Sciatique ou fausse sciatique ?

Avant de s'intéresser aux différentes façons de soulager sa douleur, il est bon de savoir si l'on souffre de réelle sciatique ou de ce que l'on appelle la fausse sciatique. La sciatique ou sciatalgie n'est en fait pas plus fréquente chez les femmes enceintes que chez le reste de la population. Une femme enceinte souffrant de sciatique en souffrait donc déjà probablement avant, et continuera après l'accouchement. Une vraie sciatique est causée dans plus de 90% des cas par une Adoptez les bonnes habitudes pour soulager votre dos

Si vous souffrez de douleurs sciatiques, il faut commencer par prendre de bonnes habitudes qui vous aideront à limiter les périodes de crise et à les soulager quand elles arrivent. Que vous souffriez de vraie ou de fausse sciatique, les conseils sont sensiblement les mêmes que n'importe qui souffrant régulièrement de sciatalgies. Tout d'abord, et sauf consigne particulière de votre médecin, ne restez pas assise toute la journée. En effet s'il faut évidemment vous ménager pendant cette période, levez-vous, faites quelques pas et étirez-vous au moins une fois par heure afin de ne pas laisser votre dos prendre de mauvaises postures. Lorsque vous êtes assise, ne croisez pas les jambes et gardez le dos droit. Evitez de porter de lourdes charges mais si vous n'avez pas le choix, ne vous baissez pas en avant pour les ramasser mais pliez plutôt les genoux afin de limiter la pression sur vos lombaires. Evitez les talons hauts et préférez des chaussures confortables et plates avec des talons d'un maximum de 2/3 cm. Pour dormir, installez-vous sur le côté avec un coussin pour maintenir votre ventre et les jambes relevées pour étirer la colonne vertébrale. Enfin le port d'une ceinture de grossesse pourra être d'un grand soulagement. En effet, en maintenant le ventre, elle permet de soulager le dos d'une partie de son poids tout en maintenant votre dos, vous forçant ainsi à garder une bonne posture. Des exercices simples pourront aussi vous aider. Allongez-vous sur le dos, les jambes sur une chaise et les fesses engagées sous celle-ci. Cela étirera votre dos et soulagera donc immédiatement votre nerf sciatique.

Gardez une activité physique adaptée à votre grossesse

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, l'activité physique pendant la grossesse n'est pas à proscrire. Au contraire, le sport aura de nombreux effets bénéfiques sur votre corps. Cela permettra de stimuler votre activité cardiaque et de vous apporter une meilleure gestion de la douleur qui vous prépareront aux douleurs de l'accouchement. L'activité physique libère aussi des endorphines, les hormones du bien-être, qui limiteront les risques de dépression post-natale. Et en ce qui concerne les douleurs lombaires et de sciatique en particulier, le sport permettra d'entretenir la tonicité des muscles et ainsi soulager votre nerf sciatique. Evidemment, cela vous permettra aussi de contrôler votre prise de poids et vous aidera à perdre les kilos superflus après l'accouchement. Pendant cette période, ce sont les mêmes sports qu'une personne souffrant de sciatique qu'il faut privilégier : des sports doux qui muscleront votre dos en douceur comme la natation, la marche ou le yoga dont certaines postures particulières offrent un soulagement immédiat. Evitez par contre tout exercice centré sur les abdominaux. D'autre part, il faudra aussi vous ménager et préférer plusieurs séances d'une demi-heure pendant la semaine plutôt que de longues séances d'entrainement.

Les médecines douces pour soulager la douleur sans mettre bébé en danger

Lors d'une crise de sciatique classique, le médecin vous prescrira le plus souvent des anti-douleurs ainsi que des anti-inflammatoires de type aspirine ou ibuprofène. À l'exception du paracétamol, qui n'a malheureusement que peu d'effet sur la sciatique, ces médicaments sont tous contre-indiqués pendant la grossesse. Heureusement d'autres solutions naturelles et sans danger sont à votre disposition pour soulager la douleur. Votre médecin pourra tout d'abord vous prescrire des séances de kinésithérapie. Ce praticien pourra alors vous proposer des massages adaptés à votre état ainsi que des exercices que vous pourrez aussi reproduire à la maison en période de crise. L'ostéopathie pourra aussi être d'une grande efficacité sur votre sciatique. Lors d'une séance, le praticien testera d'abord l'ensemble de votre corps pour trouver la zone bloquée puis travaillera dessus pour éliminer ce blocage. La plupart des patientes constatent une disparition de la douleur au bout de deux séances. Enfin, vous pourrez aussi vous tourner vers l'homéopathie. En effet, le principe de cette médecine est de donner d'infimes doses toxiques pour réveiller la production d'anticorps. Ces substances n'arrivent donc jamais jusqu'au bébé et peuvent donc être prises tout au long de la grossesse. Demandez conseil à un professionnel afin qu'il vous propose le traitement adapté à votre état et vos douleurs.