Remède Sciatique
Remède Sciatique

Remède Sciatique > Les causes de la sciatique > Comment reconnaître une...

Comment reconnaître une sciatique paralysante ?

Comment reconnaître une sciatique paralysante ?

Comment reconnaître une sciatique paralysante ?

La sciatique est l'un des maux de dos les plus fréquents et bien qu'elle touche le plus souvent des personnes de plus de 50 ans, il ne reste pas rare qu'elle touche aussi des personnes plus jeunes du fait de leur activité ou de leur mode de vie. Si la sciatique dans sa forme aiguë classique peut se traiter de manière douce et préventive, la sciatique paralysante, caractérisée par les déficits moteurs qu'elle provoque dans la jambe, fait partie des formes les plus graves. Elle représente donc une urgence médicale qu'il ne faut pas négliger sous peine d'en garder des séquelles.

Ma sciatique est-elle paralysante?

La sciatique paralysante est avant tout une forme de sciatique. Pour la reconnaître, il convient donc, dans un premier temps, de reconnaître les symptômes d'une sciatique aiguë simple correctement. La sciatique est une douleur nerveuse provoquée par l'inflammation du nerf sciatique. Ce nerf, le plus long du corps, part du bas du dos et se finit dans le pied. La douleur va donc tout simplement suivre son trajet. Elle commence le plus souvent dans la fesse puis s'étend vers l'arrière de la cuisse, l'arrière ou le côté du mollet et se finit soit sous le talon soit sur le dessus du pied. La douleur est souvent amplifiée par le mouvement, la posture debout ou assise ou même un simple éternuement. Ce qui différencie la sciatique paralysante d'une sciatique normale, ce n'est pas nécessairement le niveau de douleur mais le fait que les légers fourmillements ou engourdissements qui peuvent survenir lors d'une sciatalgie classique deviennent constants et évoluent vers une paralysie de la jambe. La douleur sciatique étant souvent bilatérale, la paralysie pourra apparaître sur la jambe droite alors que la douleur a commencé à gauche et vice-versa. Il peut y avoir une perte de sensation et il devient alors quasi impossible de marcher et même de plier ou déplier la jambe.

Que faire en cas de sciatique paralysante ?

Lors d'une crise de sciatique, surtout si c'est la première fois, il est très important de consulter un médecin afin de confirmer le diagnostic de sciatique, d'en trouver la cause puis de la traiter de la meilleure façon possible. Si vous ressentez des symptômes vous faisant penser à une sciatique paralysante, c'est en urgence qu'il faut consulter afin d'éviter de possibles séquelles irréversibles comme des fonctions moteurs altérées. Après un examen et des questions précises sur vos symptômes, le médecin vous prescrira un IRM (Imagerie à résonance magnétique) afin de déterminer la cause de la sciatique. Celles-ci peuvent être multiples mais les plus fréquentes restent le pincement d'un disque intervertébral ou une hernie discale. La tumeur ou la sténose du canal vertébral sont aussi des possibilités mais dans tous les cas, c'est le diagnostic qui permettra de définir le traitement. Et plutôt celui-ci sera posé, plus il sera possible d'éviter des séquelles.

Comment traiter ma sciatique paralysante ?

L'inflammation du nerf sciatique est le plus souvent le résultat de la compression de l'une des racines du nerf. Dans le cas de la sciatique paralysante, le nerf est compressé au point de créer une perte de sensation et un déficit moteur dans la jambe. Dans ce cas, les méthodes douces permettant d'étirer le nerf comme l'ostéopathie ou la kinésithérapie ne seront pas suffisantes. Une sciatique paralysante représente une urgence et la chirurgie sera souvent envisagée selon la cause. Dans le cas d'une hernie ou d'une tumeur, il s'agira de les retirer afin de décompresser le muscle. Dans le cas de la sténose, une autre chirurgie permettra de décompresser le nerf. Cependant avant de passer à une chirurgie qui présente toujours des risques, ou dans le cas moins grave d'un pincement discal, le médecin pourra commencer par prescrire des anti-douleurs et des anti-inflammatoires à base de corticoïdes pour atténuer l'inflammation. Avec l'aide de ce traitement, la hernie pourra parfois se résorber d'elle même. Dans le cas du pincement discal, la chirurgie est rarement envisagée et, après disparition des symptômes, le médecin pourra donner des recommandations qui éviteront de nouvelles crises. Cela peut passer par la perte de poids (si fort surpoids) et surtout des exercices permettant de renforcer les muscles du dos.

D'autres articles : Les causes de la sciatique

Syndrome du muscle piriforme : causes, diagnostic et traitement

Le syndrome du piriforme (aussi appelé syndrome du pyramidal) est une affection touchant le muscle piriforme et par extension le nerf sciatique. De par son...

Les causes de la sciatique

Comment savoir si on a une sciatique ?

Sciatique, lumbago, syndrome du piriforme (et bien d'autres) sont autant d'affections créant une douleur dans le bas du dos qui sont faciles à confondre les...

Les causes de la sciatique

Comment détecter le syndrome de la queue de cheval ?

Le mal de dos n'est pas décrit comme le mal du siècle pour rien puisqu'il est le motif de consultation médicale le plus fréquent et il est estimé que 80 % de...

Les causes de la sciatique

Qu'est-ce qu'une crise de sciatique hyperalgique ?

La sciatique est un des maux de dos les plus connus et les plus fréquents. Si on en est le plus souvent débarrassé en quelques semaines avec le traitement...

Les causes de la sciatique

Combien de temps dure une sciatique ?

La sciatique est une pathologie qui peut être très douloureuse et dans sa forme la plus aigüe voire être carrément handicapante. Mais elle n'est pas...

Les causes de la sciatique

Sciatique, cruralgie et lumbago : comment les reconnaître ?

Le mal de dos est probablement l'un des problèmes de santé les plus courants de nos jours. Cela peut aller d'un petit inconfort mineur et passager à une...

Les causes de la sciatique

La hernie discale, principale responsable de la sciatique

La hernie discale est une affection assez courante qui survient le plus souvent entre 30 et 50 ans et touche un peu plus les hommes que les femmes. Bien...

Les causes de la sciatique