Qu'est que la sciatique ?

Ce qu'on appelle communément une "sciatique" est en fait une sciatalgie ou névralgie sciatique. Concrètement c'est une forte douleur causée par l'irritation de l'un des deux nerfs sciatiques, les plus longs du corps humain. Ils prennent racine en plusieurs endroits de la colonne vertébrale, notamment au niveau des deux dernières vertèbres lombaires (L4 et L5) et des trois premiers nerfs sacraux. Ils passent par la fesse, continuent sur l'arrière de la cuisse, l'extérieur du mollet puis sur le côté externe du pied jusque dans le petit orteil. C'est ce trajet précis du nerf qui permet de reconnaître les symptômes de la sciatalgie et de ne pas la confondre avec d'autres maux de dos comme le lumbago qui est une douleur d'origine musculaire causée par une contracture aiguë touchant les muscles para vertébraux du bas du dos. Dans ce cas la douleur est localisée dans le bas du dos ou les fesses et ne se prolonge pas le long de la jambe comme c'est le cas lors d'une crise de sciatique.

Quels sont les symptômes qui caractérisent une sciatalgie ?

La sciatalgie se caractérise par une douleur unilatérale (sur un seul côté du corps) aiguë qui démarre dans le bas du dos ou la fesse puis irradie dans la cuisse jusqu'au genou, le mollet ou même le pied. C'est une douleur qui peut être constante mais aussi intermittente avec une sensation de brûlure ou de décharge électrique assez localisée. Cette douleur du nerf sciatique peut être amplifiée par le port de charges lourdes, de certains mouvements, ou des actions aussi simples qu'éternuer, tousser ou déféquer. Elle est en général amplifiée (voire déclenchée) par une position assise prolongée et soulagée par la position debout ou allongée. On peut aussi dans certains cas ressentir un engourdissement ou une faiblesse musculaire dans la jambe atteinte. Il n'est pas non plus rare qu'une crise prolongée provoque une contracture musculaire due à une sollicitation inhabituelle des muscles dans le bas du dos, la fesse ou la cuisse. Dans de très rares cas, la sciatique peut provoquer incontinence ou rétention urinaire et/ou fécale, impuissance ou paralysie du pied. Il est dans ces cas impératif de consulter un médecin en urgence.

Quelles sont les causes possibles de cette douleur ?

La névralgie sciatique n'est pas une maladie en soi, elle est toujours le symptôme d'un problème précis. Dans 90 % des cas, elle est causée par une hernie discale. Celle-ci se caractérise par une lésion d'un disque intervertébral laissant dépasser le noyau de celui-ci en dehors des limites de sa zone normale. Elle est souvent liée à une lésion dégénérative pouvant être favorisée par certains facteurs comme un traumatisme ou des efforts répétés. Cette hernie appuie sur l'une des racines des nerfs sciatiques, provoquant donc cette sciatalgie. Selon la racine touchée, le trajet de la douleur dans la jambe peut être légèrement différent. Cependant, la sciatique peut dans des cas beaucoup plus rares avoir d'autres causes comme un traumatisme, la sténose du canal vertébral (surtout chez les personnes âgées) ou le syndrome du piriforme (muscle du bassin) plus fréquent chez les athlètes. il y a aussi la possibilité toute aussi rare de tumeurs (malignes ou bénignes) ou de problèmes infectieux. Dans tous les cas il convient de consulter un médecin afin d'obtenir un diagnostic et d'envisager (ou non) le traitement approprié.

De nombreuses possibilités de soulagement de la douleur

La douleur due à cette irritation du nerf peut être soulagée par des antidouleurs en vente libre de type paracétamol (doliprane) ou acétaminophène (tylénol). Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (ANS) comme l'ibuprofène (advil) ou l'acide acétylsalicylique (aspirine) ont cependant souvent un effet plus efficace et seront souvent suffisants en cas de douleur modérée. En cas de crise plus aiguë ou si la douleur n'est pas soulagée par ces médicaments, le médecin pourra prescrire des antidouleurs et/ou anti-inflammatoires plus puissants ainsi qu'un décontractant musculaire. Chaque personne pouvant réagir différemment aux différentes molécules, ce sera aussi à vous de guider votre médecin vers le traitement le plus efficace. Si un traitement médicamenteux peut se révéler très efficace, il existe aussi d'autres solutions pour se débarrasser d'une sciatique. Des remèdes naturels comme l'ortie ou l'arnica sont reconnus pour leur action anti-douleur. Des massages pratiqués par un kinésithérapeute, un ostéopathe ou tout simplement des mouvements à pratiquer à la maison peuvent aussi aider à étirer la colonne et ainsi soulager le nerf irrité. Enfin le port d'une ceinture lombaire est aussi souvent recommandé car elle maintient le dos droit et atténue la pression sur le nerf.