La sciatique et la hernie discale en cause

La sciatique consiste en une douleur intense causée par l'irritation de l'un des deux nerfs ischiatiques. Ces nerfs, les plus longs du corps humain, prennent racine au niveau de la colonne vertébrale, précisément au niveau des deux dernières vertèbres lombaires (L4 et L5) et du sacrum. Ils passent par la fesse, continuent sur l'arrière de la cuisse, l'extérieur du mollet puis sur le côté externe du pied jusque dans le petit orteil. C'est d'ailleurs ce trajet précis du nerf qui permet de reconnaître les symptômes de la sciatalgie. Dans la très grande majorité des cas (95%), la douleur est causée par l'inflammation de ce nerf due à une hernie discale. Cette hernie provient quand l'un des disques intervertébraux est endommagée : son enveloppe externe est percée par le noyau qui appuie alors sur l'une des racines du nerf, créant l'inflammation. Une douleur sciatique sera donc facilement reconnaissable par son trajet : elle commencera toujours par le côté de la fesse puis descendra à l'arrière de la cuisse (ou légèrement sur le côté) puis dans le mollet et parfois jusque dans le pied. Le diagnostic pourra être confirmé à l'aide d'une radio et surtout d'un IRM.

La cruralgie : une cause identique mais une douleur différente

La cruralgie est une douleur intense causée cette fois par l'irritation du nerf crural qui se poursuit par le nerf saphène et le fémoral. Comme le nerf sciatique, celui-ci prend racine en bas du dos mais un peu plus haut que le nerf sciatique (entre les vertèbres L1, L2, L3 et L4). Suivant le trajet de ces nerfs, la douleur part du bas du dos mais contrairement à la sciatique, il passe ensuite au niveau de l'aine, de l'avant de la cuisse puis du côté interne de la jambe, voire jusqu'à la plante du pied dans certains cas. Etant donné l'emplacement de ce nerf, elle peut aussi causer une douleur au niveau du testicule chez les hommes et touche en général des personnes plus âgées que la sciatique. La position assise sera souvent très inconfortable alors que la position couchée ou debout soulagera souvent la douleur. Comme la sciatique, elle est causée dans une très grande majorité des cas par une hernie discale (mais cette fois au niveau des vertèbres L1 à L4). Le trajet de la douleur sera souvent suffisant pour établir un diagnostic mais comme pour la sciatique, il pourra être confirmé l'aide d'une radio ou d'un IRM.

Le lumbago : un mal de dos soudain

La lombalgie est une douleur des vertèbres du bas du dos (vertèbres lombaires). Lorsque celle-ci est aiguë, c'est à dire intense et soudaine, cela devient un lumbago. Cela se traduit par une douleur de toute la région lombaire en barre. Cela créé souvent aussi un "bloquage" du dos obligeant la personne à rester parfaitement droite ou au contraire la forçant à rester dans la position penchée qui a déclenché la douleur. Si la lombalgie peut être une douleur chronique durant parfois plusieurs mois ou plusieurs années, le lumbago survient le plus souvent brutalement lors d'un effort physique comme le port d'une lourde charge ou un mouvement inhabituel en faisant du sport. Il disparaitra le plus souvent au bout de quelques jours ou une semaine. Les causes du lumbago peuvent être nombreuses mais dans la majorité des cas, il est dû à une grosse contracture musculaire. Dans ce cas, un repos prolongé sera préconisé si la douleur est vraiment intense, ainsi qu'une éventuelle prise de décontractant musculaire. Le lumbago peut aussi, comme la sciatique, être causé par un problème de disque intervertébral créant une inflammation nerveuse. Dans ce cas, des anti-inflammatoires pourront aussi se révéler efficaces. Dans tous les cas, il est conseillé de reprendre au plus vite une activité physique normale (en évitant tout de même le port de lourdes charges).