La hernie discale, principale responsable de la sciatique

La principale cause en cas de sciatique, c'est la hernie discale puisqu'elle représente 90% des cas. Sauf cas particulier, c'est donc logiquement vers ce diagnostic que votre médecin s'orientera. La hernie discale se caractérise par une lésion, souvent dégénérative, de l'un des disque intervertébraux. Le noyau de celui-ci passe à travers la membrane extérieure et dépasse donc anormalement. Cela a pour résultat de faire pression sur l'une des racines du nerf sciatique, ce qui l'irrite et créé l'inflammation qui provoque la douleur. Le disque intervertébral le plus touché est en général le disque L5-S1 (vertèbre lombaire 5 et sacrum) mais cela peut aussi toucher le disque du dessus. Dans ce cas, la pression sera exercée sur d'autres racines et le trajet de la douleur sera un peu différent. Si c'est le disque L3-L4, cela touchera alors un autre nerf, le nerf crural et provoquera une douleur équivalente, mais cette fois passant dans l'aine et l'avant de la cuisse. Dans le cas de la hernie discale, une simple description des symptômes suffira souvent au diagnostic mais votre médecin pourra vous demander de faire une radio et une IRM pour confirmer.

Le syndrome du piriforme chez les athlètes

Bien que beaucoup moins fréquent que la hernie discale, le syndrome du piriforme peut aussi être une cause de la sciatique. Ce syndrome est caractérisé par l'inflammation d'un muscle du bassin, le muscle piriforme ou pyramidal. Ce muscle, en forme de poire, s'étend du sacrum, à travers l'articulation sacro-iliaque et jusqu'au fémur (os de la cuisse). Le nerf sciatique passe juste en dessous de ce muscle, donc quand celui-ci s'inflamme, le nerf peut s'irriter et donc créer une sciatalgie équivalente à celle causée par une hernie discale. Le syndrome du piriforme touche le plus souvent les athlètes qui s’entraînent de manière trop intense. Mais il peut aussi toucher les gens ayant une jambe plus courte que l'autre, une mauvaise musculature ou les personnes s’entraînant de manière inadéquate. Dans tous les cas, ce syndrome semble toucher beaucoup plus les femmes que les hommes. (un homme pour six femmes souffrent de ce problème). Comme la hernie, le médecin pourra le plus souvent diagnostiquer ce problème avec un simple examen médical et une description des symptômes. Il pourra cependant être confirmé par une IRM.

La sténose du canal vertébral chez les personnes âgées

Parmi les autres causes possibles d'une sciatique, vous retrouverez la sténose du canal vertébral (ou canal lombaire étroit). Cette affection, qui touche principalement les personnes âgées, est caractérisée par le rétrécissement du canal dans lequel sont insérés les nerfs et ainsi créer une compression de la racine des nerfs dans la région lombaire. Cela irrite et inflamme le nerf, ce qui créé donc une sciatalgie. Cette sténose est le plus souvent le résultat de l'altération du complexe à trois articulations permettant la mobilité de la colonne vertébrale, à savoir le disque intervertébral et les deux articulations à facette. La dimension ou la forme du canal vertébral peut aussi prédisposer à une telle pathologie. Alors qu'une sciatique provoquée par une hernie discale est en général unilatérale (la douleur n'est ressentie que dans une seule jambe), celle-ci est souvent bilatérale et peut mener à un syndrome de la queue de cheval : plusieurs racines nerveuses sont touchées, ce qui provoque une paralysie et des troubles sphinctériens. Comme les autres sciatiques, le diagnostic est confirmé grâce à une radio et une IRM. Si dans les cas les moins graves, des antalgiques et une ceinture lombaire suffisent, la chirurgie reste souvent nécessaire.

Autres causes possibles de sciatique

Il existe plusieurs autres causes possibles de sciatique, à commencer par un traumatisme. En effet, n'importe quelle chute ou accident qui provoque un coup au dos peut engendrer des dommages au niveau des racines nerveuses. Il est donc important de ne pas négliger toute douleur au niveau du dos (ou ailleurs) survenant après un accident. Une autre cause possible est le syndrome facettaire qui est caractérisé par une détérioration des facettes vertébrales, ces articulations (à ne pas confondre avec les disques intervertébraux) qui permettent à la colonne vertébrale de bouger. Cette détérioration étant souvent elle-même due à l'amincissement des disques intervertébraux, qui reportent le poids qu'ils sont censé porter sur les facettes, qui elles, ne sont pas faites pour ça ! Enfin, chez une personne âgée, l'arthrose ou des métastases peuvent aussi faire pression sur le nerf et déclencher une sciatique. Mais ne vous alarmez pas, il est bien plus probable que votre sciatique soit provoquée par une hernie discale !