Qu'est-ce que l'arnica ?

L'arnica montana est un type de plante herbacée vivace. c'est une plante européenne montagnarde comprenant plusieurs sous-espèces. On la trouve de la Russie au Portugal en passant par la Finlande, la France ou l'Italie. On la trouve principalement sur des sols acides et pauvres en éléments nutritifs mais l'agriculture intensive la rend de plus en plus rare, d'autant plus que sa culture reste très compliquée. Des mesures sont donc entrain d'être mises en place pour protéger cette plante dont les lieux de cueillette en milieu sauvage sont sur exploités par les laboratoires pharmaceutiques. C'est une plante mesurant de 20 à 40 cm dont toute la tige est vert pâle et recouverte de poils très odorants. Ses fleurs sont jaune-orangé, parfois regroupées par 3 ou 4 et ses pétales peuvent mesurer jusqu'à 8 cm. En France, on la trouve principalement dans les Alpes ou les Vosges.

Quelles sont les propriétés de l'arnica ?

L'arnica est recommandée pour de nombreuses utilisations. Du fait de son effet anti-douleur et anti-inflammatoire, il est efficace contre les douleurs et courbatures musculaires ainsi que les douleurs inflammatoires, notamment quand elles résultent d'un choc (mais pas seulement). Mais l'action de l'arnica ne s'arrête pas là. On connait tous son action pour réduire les bleus ou bosses. En effet elle favorise la résorption des saignements qui s'accumulent et forment ces bosses ou hématomes. Pour la même raison, il peut donc être efficace contre un saignement de nez et il est même parfois utilisé en prévention par les chirurgiens dentaires pour éviter les saignements. Enfin, il renforce aussi les vaisseaux capillaires et empêches ainsi l'apparition de petites varicosités et peut aider à prévenir les varices.

Pourquoi est-ce efficace sur ma sciatique ?

Ce qui la rend l'arnica efficace contre la sciatique, ce sont bien sûr ses actions contre les inflammations mais aussi contre les douleurs musculaires. En effet, la sciatique résulte d'une inflammation du nerf ischiatique causée le plus souvent par une hernie discale. Donc en réduisant l'inflammation, l'arnica va logiquement réduire la douleur. D'autre part, lorsque l'on souffre de sciatique, il n'est pas rare de compenser en sollicitant les muscles du bas du dos de manière inhabituelle. Et comme l'on a pas forcément le réflexe de les étirer, cela peut souvent créer des douleurs voire des contractures musculaires. C'est là que l'arnica peut à nouveau entrer en jeu ! Mais pour accélérer votre récupération, il faut toujours penser à garder de bonnes habitudes. Bien sûr, si après plusieurs jours d'utilisation de l'arnica, la douleur ne disparait ou ne diminue pas, n'hésitez pas à consulter votre médecin afin qu'il vous propose d'autres solutions.

Sous quelle forme utiliser l'arnica ?

Du fait de la toxicité de cette plante, elle est utilisée essentiellement en usage externe. On la trouve très facilement en pharmacie sous forme de gel ou de pommade. Pensez cependant à vérifier la composition de la crème/pommade avant de l'acheter afin d'être sûr qu'elle est assez concentrée en arnica. En cas de doute, n'hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien. Mais l'arnica peut aussi se trouver sous forme d'huile essentielle à utiliser en massage. Vous pouvez dans ce cas l'utiliser telle quelle ou la mélanger à d'autres plantes pour améliorer l'effet anti-inflammatoire et anti-douleur. Parmi les plantes les plus efficaces, vous trouverez la gaulthérie, l'eucalyptus citronné, la menthe poivrée, le laurier noble ou la camomille. Enfin, vous pourrez aussi trouver l'arnica en utilisation interne uniquement sous forme d'homéopathie mais son efficacité n'a été que très peu reconnue sous cette forme.